toutes les infos de votre agglomération

Découvrons

Des entreprises brillent par leur inventivité

Notre territoire abrite des entreprises innovantes et audacieuses. La première édition du concours Etincelles, organisé par Dinan Agglomération, vous révèle trois d’entre elles. Leurs portraits.

Partager sur

Les lauréats du concours. De gauche à droite : Fanny Giudicelli, Guillaume et Cédric Le Denmat et Patrice Godel.

Marine Akwa, biotechnologie et aquaculture

Prix créateur

Corse d’origine, Fanny Giudicelli, la fondatrice de Marine Akwa, s’est installée en Bretagne il y a quelques années. C’est ici, en terre dinannaise, qu’elle a décidé de se lancer dans l’entreprenariat, titulaire d’un master en pharmacotoxicologie et d’une thèse en nutrition humaine. L’envie d’entreprendre est fortement ancrée chez la jeune femme, animée par la volonté de créer un projet qui lui ressemble. « Avec Marine Akwa, j’ai la formidable opportunité de développer une entreprise où mes valeurs humaines et professionnelles sont au cœur du processus : le partage, l’échange et la confiance. Je veux montrer que l’on peut faire du business tout en respectant l’Homme et son environnement ». Ainsi, c’est un véritable cercle vertueux qui se dessine autour du projet. Marine Akwa est spécialisée dans la recherche et le développement en biotechnologie de produits d’origine marine à destination de l’aquaculture. Fanny Giudicelli entend développer des produits innovants, à base d’actifs marins. La mer au service de la mer en somme, une valorisation circulaire qui prend tout son sens ici sur notre territoire.

L’entreprise apporte une réponse à un double enjeu, celui de l’obligation réglementaire de démédicalisation des fermes productrices de poissons et de crevettes, afin de limiter le recours aux antibiotiques d’une part. Et d’autre part, d’améliorer la productivité des élevages pour répondre aux demandes croissantes en produits de la mer. Marine Akwa est convaincue que le milieu marin regorge de matières premières, de molécules à haut potentiel mais non encore exploitées sur ce marché. Elle sera la première à proposer une gamme complète, 100 % naturelle et marine.

« Faire du business tout en respectant l’Homme et son environnement. »

E’keau SYSTEM, fini le gaspillage de l’eau

Prix entreprise en développement

Patrice Godel, le créateur, a passé 29 ans dans des bureaux d’études à différentes fonctions, de dessinateur à directeur technique. Cette polyvalence lui permet d’avoir de très nombreuses compétences doublées de beaucoup d’ingéniosité. Comme pour de célèbres grands projets, c’est dans son garage en 2009, que Patrice Godel trouve la solution à ce problème qui nous concerne tous : ne plus gaspiller d’eau en attendant que l’eau chaude arrive enfin au robinet. Il fabrique un prototype qu’il installe chez lui pour vérifier le bon fonctionnement. Les essais sont concluants, il dépose alors son brevet. En 2012, il participe au Concours Lépine pour le valoriser. Il remporte la médaille d’argent. Mais c’est probablement encore un peu tôt, car les retombées se font attendre. « Les années ont passé, les mentalités ont évolué, désormais l’écologie est véritablement prise en compte par la société. Je pense qu’E’keau SYSTEM est maintenant en phase avec les attentes des consommateurs ». Ses enfants ayant terminé leurs études, Patrice Godel décide de quitter son emploi et de se lancer dans la grande aventure de l’entreprenariat.

Ek’eau SYSTEM s’installe derrière le robinet de la douche ou à côté du robinet des éviers ou des lavabos. Pour fonctionner il doit être associé à un système de régulation, qui se place le long de la conduite d’eau.

Le dispositif Ek’eau SYSTEM permet d’économiser près de 20 m3 d’eau par an et par foyer, pour des particuliers. À l’échelle nationale, si tous les foyers étaient équipés cela permettrait d’économiser 510 millions de m.3 d’eau, qui n’auraient en outre pas besoin d’être retraités inutilement.

« Etre en phase avec les attentes des consommateurs. »

Ortusia, un potager connecté

Prix coup de cœur du jury

Ortusia, c’est une histoire de famille, celle de trois frères, Guillaume, Michel et Cédric Le Denmat, qui ont eu la chance de grandir à la campagne entre Ploubalay et Plancoët. Le quotidien de leur enfance c’est la nature et le potager qu’ils cultivent avec leurs parents. Ils pensaient naïvement que tous les enfants avaient la même chance qu’eux, mais en grandissant ils s’aperçoivent que la réalité est différente. Chacun poursuit son chemin, Guillaume devient paysagiste (et oui nature quand tu nous tiens !), Michel est ingénieur en domotique, au cœur de la technique et des applications. Cédric, quant à lui, a fait de la communication et a collaboré à la gestion d’un rayon fruits et légumes en grande distribution. C’est là qu’il prend conscience du gaspillage et du manque de connaissance des consommateurs. Tous les trois sont depuis toujours animés par l’envie d’entreprendre, de partager leurs valeurs et leur conscience écologique. La nature a décidément bien fait les choses, car la complémentarité de leurs formations est un formidable atout. C’est comme cela qu’Ortusia, le potager du 21è siècle est né.

Ortusia, c’est d’abord une application mobile permettant de découvrir un univers composé de plantes, fruits et légumes animés et personnifiés.

Chaque personnage évolue au fil des interactions de l’utilisateur. L’application propose aussi un potager connecté, composé d’une plaque de semi, d’un bac de culture et d’un lombricomposteur, le tout truffé de capteurs. Les personnages d’Ortusia réagissent à l’environnement des plantes qu’elles incarnent en fonction des données de température, d’humidité, de luminosité etc.

Ortusia s’inscrit dans une véritable démarche pédagogique, ludique et humoristique. L’application permet à l’utilisateur de suivre et de comprendre l’évolution de ses plantes dans un univers prônant la biodiversité, l’écologie et le développement durable. L’objectif d’Ortusia n’est pas de connecter un potager à un utilisateur mais bien de reconnecter l’utilisateur à son environnement.

« Suivre et comprendre l’évolution des plantes. »


« Nous avons à coeur de soutenir les entreprises, non seulement dans leur installation, mais également dans leur développement et leur créativité »

Gérard Berhault

Vice-Président en charge du Développement économique, de l’emploi et de la formation supérieure


Et maintenant, quel avenir pour les lauréats d’Etincelles ?

De très belles perspectives attendent ces jeunes entreprises sur le territoire, sous le regard attentif et bienveillant de Dinan Agglomération, ses partenaires et sponsors qui vont désormais les accompagner dans leur développement. Les lauréats vont d’ailleurs s’installer à la Pépinière d’entreprises Ecodia et pouvoir profiter de locaux adaptés et de services mutualisés dans un environnement de travail fertile.


L’info en plus

Toute l’offre immobilière sur le territoire auprès de la Pépinière d’entreprises Ecodia

Vous aimerez lire aussi...


Les sentiers en toute liberté

Une journée à la maison intercommunale de Matignon

Les cinq Maisons Intercommunales situées à Broons, Caulnes, Matignon, Plancoët et Plouër-sur-Rance sont des lieux qui offrent en proximité des services très utiles dans la vie quotidienne des habitants. Premier contact et intermédiaire entre usagers et agglomération, l’assistante d’antenne, présente à l’accueil des Maisons Intercommunales, veille à répondre aux besoins de tous. Elle se doit d’être polyvalente et réactive.

Le sport féminin de haut niveau

En août prochain, Dinan accueille la 9ème édition de la Coupe du monde de Football féminine des moins de 20 ans. Pour l'occasion, Dinan Agglomération met à l'honneur les femmes et le sport à travers deux portraits de sportives du territoire et des temps d'échanges sur le sport au féminin.